DF - Déficit Foncier

DF - Déficit Foncier

Le Déficit Foncier est un dispositif de droit commun qui permet de déduire les travaux des revenus fonciers sans plafonnement et du revenus global dans la limite de 10 700€ par an.

C’est un dispositif simple et immédiat, qui n’entre pas dans le plafonnement des niches fiscales, destiné aux contribuables ayant un résultat foncier positif supérieur à 10 000€ par an.
L’impact fiscal va agir à la fois sur la tranche marginale d’imposition (TMI) et sur les prélèvements sociaux (CSG/CRDS).

Les travaux d’entretien, de réparation et d’amélioration viennent en déduction sur les bénéfices fonciers sans plafonnement. Les intérêts d’emprunt et les frais assimilés sur les bénéfices fonciers sont également déductibles. Limité à 10 700€/an, il sera possible de reporter l’excédent du déficit foncier les dix années suivantes.

Pour bénéficier de ce dispositif, un engagement de location nue pendant au moins trois ans sera nécessaire, il permet d’investir dans des biens immobiliers entièrement rénovés de la cave à la toiture en passant par les parties communes. On parle d’immobilier patrimonial de garde et pourquoi pas à transmettre.